Réserver les trains au dernier moment en Inde

On m’a souvent posé cette question, je trouve donc utile de faire un petit récapitulatif pour ceux d’entre vous qui partiront en Inde dans les années qui viennent.

Il faut savoir que les trains indiens sont peu nombreux comparé au nombre de personne souhaitant les utiliser, et qu’ils sont par conséquent systématiquement pleins. Les réservations de tickets sont maintenant autorisées jusqu’à 120 jours à l’avance aussi bien par internet qu’au guichet. Autant le dire tout de suite, sur la plupart des trains, aucune place n’est disponibles un mois avant le départ. Comment faire si on a loupé le coche ?

Réservation d’un billet en Tatkal Quota

Pour laisser une chance aux réservations de dernière minute, l’IRCTC  (la compagnie de train) a créé le Tatkal Quota, c’est à dire environ 150 places par train qui sont mises en vente au dernier moment.

La mise en vente se fait la veille à 8h précise (ex : pour mon train du vendredi soir, le tatkal est disponible le jeudi à 8h). Pour le réserver, vous pouvez vous rendre à la gare, à condition d’être  trèèèèès en avance, car c’est une véritable ruée vers l’or.

De manière plus réaliste, vous pouvez payer une agence de voyage (je parle d’une agence locale, qui ne coûte pas grand chose) pour aller à la gare à votre place. Mais ça m’est arrivé plusieurs fois que l’agent ne réussisse pas à obtenir le  billet…

Dernière possibilité : la réservation par internet sur le site de IRCTC (où vous devez être préalablement inscrit, les autres sites ne peuvent pas fournir de tatkal quota entre 8h et 10h). Là encore, aucune garantie car le serveur est surchargé (toute l’Inde se connecte à 8h pour essayer d’avoir un Tatkal). Mais j’ai déjà réussi deux fois 🙂

Comment réserver un billet en RAC ou Waitlist ?

Si vous vous y prenez un peu à l’avance mais que toutes les places sont prises, vous pouvez utiliser la liste d’attente.

Pour maximiser le remplissage des trains, les billets sont facilement annulables et IRCTC prévoit trois catégories de billets : confirmé, RAC – rservation against cancellation et waitlist.

Une fois que tous les billets (hors tatkal) sont vendus, IRCTC vend des billets RAC. Le principe c’est que deux personnes reçoivent un billet RAC pour le même siège. Si des personnes ayant un billet « confirmé » se désistent, l’un des deux RAC recevra son siège, l’autre gardera le siège commun, et les deux passeront en statut « confirmé ».
Si vous êtes en RAC, vous pouvez donc dans tous les cas monter à bord du train, le pire qui puisse vous arriver est de partager votre couchette.

Une fois toutes les places en RAC distribuées, IRCTC met en vente des tickets WaitList. Si des personnes en « confirmé » se désistent, celles en RAC passent en « confirmé », et les premiers de la waitlist passent en RAC.

Concrètement, j’ai déjà pris un ticket en waitlist 34 un mois à l’avance, et j’ai pris le train en confirmé. Donc il y a beaucoup de mouvement. En particulier au dernier moment, lors de la préparation de la liste des passagers, on gagne facilement une trentaine de places.

Donc je dirai que réserver en RAC vaut toujours le coup, et que la waitlist (pour peu qu’on ne soit pas 150è) marche souvent. Pour connaître votre statut, utilisez votre PNR, mais gardez en tête que vous pouvez sauter d’un coup de WaitList à confirmé 2h avant le départ.

Tous les détails sur IndiMike.

Comment réserver un billet dans le « foreign tourist quota » ?

Nous étrangers sommes vernis : un dispositif spécial nous permet de réserver des billets, même au dernier moment 🙂 En effet, dans chaque train, une ou deux places (attention, en saison vous ne serez pas le seul à les vouloir…) sont réservées pour les étrangers, c’est le « foreign tourist quota ».

Le bémol, c’est que ces places ne peuvent être réservées qu’à 10 guichets dans toute l’Inde. A Bangalore, c’est le guichet pour les « injured citizens » dans la gare principale (City Junction). A Delhi, c’est au premier étage de la gare principale. Je vous laisse voir les différentes gares où ces billets sont accessibles ici.

Prendre un train sans réservation

Malgré tous les conseils que je vous ai donné ci-avant, vous n’avez toujours pas vos billets ? Il reste encore un autre moyen de prendre le train, sans le réserver. En effet, dans chaque train, plusieurs wagons sont dédiés aux personnes n’ayant pas réservé. C’est la solution de l’extrême.

Vous pouvez acheter des tickets « non-réservés » à la gare, valables pour 24h, comportant la station de départ et celle d’arrivée. Il ne reste plus qu’à attendre un train adéquat, puis à se lancer dans la gigantesque bousculade pour obtenir un place dans les fameux wagons (ceux avec marqué « General » ou « Second Class », sur lesquels tout le monde se rue). Mon conseil : allez-y avec une hache :p

Voir ici le récit d’une retour épique en classe General.

Le Bus…

Les bus ce n’est pas si terrible ! Certains sont même Sleeper (avec couchette), alors rendez-vous à une agence de voyage locale, et laissez tomber le train !

Comment réserver en ligne depuis l’étranger ?

Au passage, comment faire les réservations en ligne depuis la France ? (Là vous êtes vraiment à l’avance !)

Vous pouvez vous vous adressez directement à la compagnie nationale via le site IRCTC, mais il n’accepte que les cartes indiennes et les American express.

Vous pouvez aussi passer par ClearTrip (beaucoup plus friendly, mais tous les trains ne sont pas listés). Les vous laisse voir la procédure sur seat61.

1 Commentaire

  1. Bernard Pargamin
    12/07/2012    

    L’obligation pour réserver sur internet depuis la France d’avoir un numéro de portable INDIEN, alors là chapeau !!! Heureusement que seat61 donne le moyen (laborieux) de surmonter cet obstacle typique de la bureaucratie indienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Recevoir un e-mail lorsqu'un nouvel article est publié