Vishnou Matsya, le déluge dans l’hindouisme

Vous savez probablement que l’histoire du déluge n’est pas propre à la bible, mais qu’elle se trouve dans un certain nombre de légendes anciennes à travers le monde. Voici l’histoire de l’incarnation du poisson de Vishnou, ou Matsya avatara.

Alors que Brahma se reposait, le démon Hayagriva s’approcha de lui et déroba les Védas qui venaient de s’échapper de ses lèvres entrouvertes. Lorsque Vishnou, garant de la stabilité de l’univers, s’en aperçu, il se transforma en un minuscule poisson appelé Saphari.

Vishnou, l'avatar du Poisson ou matsy avatara, représenté à Trichy

Vishnou, l’avatar du Poisson ou matsy avatara, représenté à Trichy

Un grand roi, du nom de Satyavrata, fils du Soleil et adorateur de l’esprit de la mer, organisait des célébrations près d’une rivière lorsque prenant un peu d’eau dans la paume de sa main, il y découvrit un petit poisson. Aussitôt remis-t-il le poisson dans la rivière, mais celui-ci s’écria : « Comment peux-tu, oh roi qui protège ceux qui souffrent, me laisser dans cette rivière où je suis trop faible pour résister aux monstres qui arpentent les courants et qui me remplissent d’effroi ? ».

Ayant entendu cela, le roi plaça Saphari dans une jarre, à la fois par bonté et pour préserver son âme. Mais en une seule nuit, le poisson avait atteint la taille de la jarre. Saphari dit au roi « je ne suis pas satisfait par cette jarre misérable, trouve moi un autre habitat ». Le roi l’installa donc dans une citerne, mais après une heure, le poisson avait tant grandi qu’elle était devenue trop petite, il dit donc « je ne me plaît pas dans cette citerne étroite. Puisque tu m’a donné asile, trouve moi une grande habitation ».

De la citerne, le poisson passa dans une piscine, de la piscine à un lac, et du lac à la mer. Le bon roi, en rendant le poisson à l’océan lui demanda qui il pouvait être pour avoir accompli de tels prodiges. Et la réponse s’imposa à son esprit : ce ne pouvait être que Vishnou. Aussitôt il commença à le prier en ces termes : « Tu es le plus haut objet de vénération de tes adorateurs, nous cherchons la délivrance par toi ».

Vishnou attendri par la bonté du roi voulu le préserver des flots destructeurs qui devaient balayer la dépravation du monde. Il lui dit donc « dans sept jours, les trois mondes seront plongés dans un océan de mort, mais au milieu des déferlantes, un vaisseau viendra vers toi. Rassemble toutes les herbes médicinales, toutes les graines, et accompagné de sept saints, entourés d’un couple de chaque espèce animale, tu entrera dans le vaisseau. Au milieu de cet océan de ténèbres, tes compagnons seront ta seule lumière.

Lorsque les flots seront tumultueux, tu harnachera le vaisseau à ma corne avec un serpent de mer géant, car je serai toujours près de toi, et tu connaîtras alors ma bonté. Toutes tes questions trouveront réponse, et tu seras instruit abondamment ». Et c’est ainsi que le bon roi fut sauvé du déluge qui abattit le démon Hayagriva.

Traduction libre du récit donné dans Hindu Mythology

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Recevoir un e-mail lorsqu'un nouvel article est publié