Chidambaram et le temple de Shiva Nataraja

Voilà un endroit ou je souhaitais aller depuis bien longtemps et j’ai pu faire un tour ce week-end : Chidambaram et son magnifique temple dédié à Shiva Nataraja.

Shiva Nataraja à Gangaikondacholapuram

Shiva Nataraja à Gangaikondacholapuram

J’ai déjà un peu parlé de Natarja, mais c’est l’occasion de détailler l’un de mes thèmes de sculpture préféré : Shiva dans son incarnation de Nataraja est représenté entrain de réaliser la danse cosmique par laquelle il met fin à l’univers pour que Brahma puisse en créer un nouveau.

Une danseuse, Chidambaram

Une danseuse…

Les attributs de Nataraja sont aisément reconnaissables :

  • Il danse le Tandava avec le pied droit lancé vers la gauche, le visage neutre.
  • Il est entouré d’un cercle de flamme symbolisant l’univers et la conscience
  • Nataraja écrase le nain Apasmara qui symbolise l’ignorance
  • La main droite du haut tient en général un petit tambour qui symbolise la création du monde au rythme des battements de son tambour
Subramanya, fils de Shiva et Parvati chevauchant son paon

Subramanya, fils de Shiva et Parvati chevauchant son paon

Après ça vous vous attendez sûrement à ce que je vous mette une grande photo de Nataraja prise à Chidambaram ? Eh bien non… pour la bonne et simple raison que les grandes statues de bronze représentant Nataraja sont à l’intérieur du sanctuaire et qu’il n’était pas question de sortir un appareil à cet endroit !

On se consolera avec d’autres belles sculptures, dont un Gandhara (Shiva recevant le Gange dans ses cheveux), ou encore Durga terrassant un démon. Mais ce qui fait la richesse de ce temple, ce sont toutes les sculptures de danseuses gravées le long de ces quatre portes. Il y en a plusieurs centaines !

Durga à Chidambaram

Durga terrassant un démon

Enfin le temple est très vivant (nous y étions à la tombée de la nuit) : beaucoup de pèlerins, un spectacle de danses, plusieurs temples annexes très fréquentés… sans oublié un festival annuel (vers avril) dédié à la danse classique indienne.

La mangrove de Pichavaram

La mangrove de Pichavaram

Bref, ça vaut le coup d’y passer ! Et si vous avez un peu plus temps, rendez-vous à Pichavaram, à 15km pour faire un tour à la rame dans la mangrove locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Recevoir un e-mail lorsqu'un nouvel article est publié